Reliefs et grès des vaux de Cernay
SENLISSE

Reliefs et grès des vaux de Cernay

Flore
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une piste ombragée au cœur des bois vous mène sur les traces des peintres paysagistes de Cernay.
 

Description

Départ : sur la RD 91 entre Dampierre et Garnes, prenez la D 202 direction Les Essarts-le-Roi et le sentier des Maréchaux. A 1,3 km prenez à gauche la route des Franchises direction sentier des Maréchaux, puis garez-vous sur le parking, sur votre gauche face à l'abri.

1 : Au parking revenez sur vos pas jusqu'à la D 202 et empruntez la piste cyclable : suivez-la jusqu'au carrefour des Jumelles.

2 : Au grand carrefour des Jumelles, près de la maison forestière, continuez sur la piste cyclable jusqu'au prochain carrefour.

3 : Arrivé au carrefour des Cinq Cents Arpents sur la route forestière du même nom, quittez la piste cyclable et prenez le 1er chemin à gauche qui descend en direction du pont de Granval. Attention à la descente il y a de grosses bosses, ralentissez.

4 : Tout en bas du chemin vous apercevez le pont de Grandval, n'allez pas jusqu'au pont et prenez le chemin de gauche (environ 30m avant le pont), juste avant le passage busé. Suivez ce sentier tout droit qui longe le ru des Vaux.

5 : Le sentier débouche sur un chemin bordé par un grillage : prenez à gauche sur ce chemin.

6 : A l'intersection, prenez le chemin de droite balisé GR (blanc et rouge) toujours en longeant le grillage. Suivez ce chemin toujours tout droit sur le sentier des Maréchaux où vous longez le ru des Vaux puis l'étang des Vaux de Cernay.

7 : Au carrefour à l'angle du mur d'enceinte de l'Abbaye, continuez tout droit sur le sentier des Maréchaux où vous longez le ru des Vaux puis l'étang des Vaux de Cernay.

8 : Au bout de l'étang de Cernay vous trouvez le monument Pelouse sur votre gauche. Tournez à droite sur le circuit PNR de Cernay balisé bleu et blanc, puis à la prochaine intersection, face aux Salons Léopold, prenez à gauche toujours sur le circuit PNR de Cernay jusqu'à la D 91.

9 : Arrivé à la D 91, prenez à gauche et poursuivez la route jusqu'au restaurant "Le Chalet des Cascades".

10 : Au Chalet des Cascades, passez à droite derrière la barrière, entre la terrasse et le mini-golf. Puis empruntez le chemin qui traverse la forêt que vous suivez toujours tout droit jusqu'à la D149.

11 : A la D 149 tournez à gauche en direction de Senlisse, puis à Senlisse, prenez la 1ère rue à droite sur le dos d'âne « rue du Champ Reine » jusqu'à l'église.

12 : A l'église à droite par la rue du Moulin d'Aulne que vous poursuivez tout droit jusqu'à la D 91 a Dampierre.

13 : Arrivé à la D 91, prenez à droite, puis tournez à la 2nde rue à gauche "rue de la Brèche" en direction de Fourcherolles.

14 : Dans Fourcherolles, passez la rue du Boulet sur votre gauche pour continuer tout droit, puis encore tout droit par la rue des Sables qui monte et vous mène à l'entrée de la forêt.

15 : Franchissez la barrière et entrez en forêt en suivant la direction Bois des Maréchaux balisée GR et PNR.

16 : A l'intersection avec un poteau fléché PNR, prenez la direction "Château de Breteuil' sur votre gauche balisée GR et PNR. Puis arrivé à la D 202 traversez la et reprenez la route des Franchises en face : vous êtes de retour au parking.

  • Départ : Route des Franchises direction sentier des Maréchaux
  • Arrivée : Route des Franchises direction sentier des Maréchaux
  • Communes traversées : SENLISSE, AUFFARGIS, CERNAY-LA-VILLE et DAMPIERRE-EN-YVELINES

Recommandations

Montée finale, étape 15 sur 500m et descente rocailleuse avec bosses à l'étape 3 sur 700m, où il est préférable de ralentir.

Les 4 patrimoines à découvrir

  • Histoire

    Moulin de l’Abbaye des Vaux de Cernay

    C'est au XIIe siècle que des moines de l’abbaye de Savigny viennent s’installer dans la vallée pour y fonder une communauté répondant à la règle des cisterciens. Parmi les aménagements qu’ils mettent place, le travail sur l’hydraulique est remarquable. Au sein de l’abbaye, les moines créent un moulin, le premier de la chaîne solidaire du ru des Vaux. Ces moulins, dits « sous étang », ont en commun d’accumuler l’eau derrière des digues afin de créer le débit nécessaire à l’entraînement de la roue. Ce dispositif permet de compenser le faible débit du ru.

    L’imposante digue sur laquelle passe le chemin, appelée la« chaussée », prouve la richesse et l’influence de ces moines, qui, à leur apogée au XIIIe siècle, pouvaient s’autoriser de barrer la vallée et construire de tels ouvrages.

    Deux bâtiments ont, tour à tour, abrité la roue du moulin de l’Abbaye : le bâtiment qui longe la chaussée puis, à partir de 1722, le bâtiment à droite de l’actuelle entrée du parking. Ils ont cependant été très modifiés et n’ont plus l’allure de moulin.

    Au bout de la digue vous pouvez encore voir un pont médiéval sous lequel se trouve le déversoir de l’étang qui permettait au surplus d’eau de s’écouler.

  • Histoire

    La colonie des peintres paysagistes des Vaux de Cernay

    Le site des Vaux de Cernay a été fréquenté par des peintres paysagistes au XIXème siècle. Chargés de leurs tubes de peinture (une invention récente), chevalet, parasol et pinceaux, ils s'installaient en pleine nature pour peindre le paysage « sur le motif ». Parmi les artistes les plus connus, on retient Léon Germain Pelouse leur chef de file (un monument lui est même consacré au bord de l'Etang de Cernay), Jean-Alexis Achard, François-Louis Français, Henri Harpignies et emmanuel Lansyer ainsi que des peintres étrangers, le danois Peder Séverin Kroyer ou les américains Julian Alde Weir et Homer Winslow qui ont souvent reproduit le paysage des cascades, des étangs, des moulins, de l'Abbaye des Vaux de Cernay ou des carrières de grès. La colonie des peintres est très présente entre 1860 et 1895. Beaucoup logent dans les auberges de Cernay-la-Ville et des bourgs avoisinants. Certains se sont même installés durablement au village. Leurs peintures ont largement contribué à la notoriété de la Vallée de Chevreuse et sont aujourd'hui exposées à travers la France et le monde (musée du Louvre, musée des Beaux-arts de Grenoble, Musée des Beaux-arts de Montréal, The Metropolitain Museum of Art de New York...). 
  • Histoire

    Le Grand Moulin, un « moulin sous étang »

    Difficile aujourd’hui de s’imaginer la présence d’un moulin au bout de cet étang. Pourtant, si la bâtisse a disparu, les traces du circuit hydraulique sont tout autour de vous et vous permettent encore de comprendre l’organisation d’un moulin « sous étang ».

    En parcourant les 64 m de long de la digue médiévale, on se rend bien compte que celle-ci barre la vallée et retient l’étang de Cernay. La roue, située dans le bâtiment, était alimentée par une bonde qui passait sous la digue. L’eau s’échappait ensuite par un « canal de fuite ».

    Le canal de décharge récupérait les eaux de trop-plein venant du déversoir, régulant ainsi le niveau de l’étang. Aujourd’hui à sec, ce déversoir reste impressionnant avec ses marches en pierre de taille et ses trois arches maçonnées. De l’autre côté du moulin, le troisième canal dit « de vidange » est, lui, encore visible. Il rejoint les deux autres canaux pour n’en former plus qu’un seul qui alimente le Petit Moulin situé en aval.

    L’exploitation de ce « Grand Moulin de l’Abbaye », ainsi cité pour la première fois dans les archives en 1566, était souvent liée à celle du Petit Moulin. Les deux édifices étaient en effet très proches et la notion de chaîne solidaire prend ici tous son sens puisque l’un ne pouvait travailler sans l’autre.

  • Histoire

    Château de la Cour Senlisse

    Le Château de la Cour Senlisse est aujourd'hui une propriété privée et est inscrit aux monuments historiques.

    Son caractère vient indéniablement de son héritage du moyen-âge ; sa forme notamment, il est entouré de douves et de quatres tours. La tour la plus imposante des quatre est aussi la plus ancienne, on la date du milieu du XVème siècle. 
    Son architecture actuelle n'est pas celle d'origine, c'est un chateau qui a connu des évolutions dans sa construction au cours des siècles, mais qui a gardé son héritage moyenageux. 

    C'est aujourd'hui un lieu de réceptions d'exception (séminaires d'entreprises, mariages...) 


Météo


Profil altimétrique


Source

Parc naturel régional de la Vallée de Chevreusehttps://www.parc-naturel-chevreuse.fr/

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
33