Paysages vallonnés de la Gloriette
BULLION

Paysages vallonnés de la Gloriette

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Colline boisée et vallée champêtre - Circuit PNR du Bois d'Haumont.
Sentier du Parc naturel régional balisé en bleu et blanc, vérifié régulièrement par notre technicien liaisons douces. Un panneau de départ  vous présente le parcours et ses points d'intérêts.

Le circuit PNR du bois d'Haumont traverse des paysages variés au relief ondulé. On y découvre le village de Bullion qui a su conserver son architecture traditionnelle : cours et maisons rurales, vestiges d’un ancien manoir, lavoir…. Et on chemine entre bois, prairies et champs dans lesquels se dressent fièrement quelques châtaigniers multicentenaires.



Description

Circuit PNR du Bois d'Haumont.

Départ : Parking sur la RD132 entre Ia salle des fêtes "Robert Paragot" et l'école de Bullion.

1 : Du parking, longer la route sur 50 m et prendre à droite la rue de Guette.

Sur la droite, remarquer les maisons anciennes. L’une d’entre-elles a conservé son enduit traditionnel en rocaillage, caractéristique de la fin du XIXe siècle. Il est réalisé avec de petits éclats de pierre meulière, incrustés dans un mortier, ici coloré en rose avec de la brique ou de la tuile pilée.
Place des Patagons, l'itinéraire rejoint le circuit des Valentins.

L’église et son original porche en bois méritent le détour. La cour du Fournil, juste à coté de la place de l'église, abritait jusqu’en 1914 la boulangerie de Bullion.

2 : Remonter à droite la rue de Noncienne.
Remarquer les imposants châtaigniers alignés là depuis plus de 300 ans ! Encore appelés « arbres à pain », ils sont les témoins d’une époque où les châtaignes remplaçaient les céréales en période de disette. Avec les pommiers et les poiriers, ils faisaient partie des fruitiers qui ponctuaient les champs, bordaient les chemins et les routes ou marquaient les limites de parcelles. Ces vieux arbres forment souvent des cavités qui vont progressivement se remplir d’un terreau riche qui attirera alors de nombreux insectes coléoptères comme les Cétoines ou le Scarabée rhinocéros. C’est aussi dans ces vieux troncs que les pics (noir, épeiche, mar) creusent les trous pour abriter leur nid.

3 : Tourner à droite à la Clairière, traverser le lotissement pour rejoindre la RD132. La prendre à gauche, puis à 150 m, le chemin à droite.
Variante pour éviter de longer la RD 132 : Continuer tout droit jusqu’au bout de la route, poursuivre sur le chemin puis à droite pour rejoindre la RD 132. Traverser et prendre en face.

4 : Au croisement, à 400 m, poursuivre à droite.

On débouche sur le mur de clôture de l’ancien parc du château de Bonnelles, aujourd’hui classé en réserve naturelle régionale. Pour en savoir plus sur celle-ci https://www.parc-naturel-chevreuse.fr/park-protected-area/un-territoire-preserve-milieux-et-especes-sites-naturels-remarquables/reserve-0

Détour : il est possible de rejoindre la réserve naturelle par le portail, en traversant le bois de la Duchesse, ouvert récemment au public.
Dans l’ancien parc du château, une glacière fermée par une grille abrite quelques chauves-souris qui trouvent là un lieu propice à leur hibernation.

À la sortie du bois, le chemin offre des vues lointaines. Les multiples cours d’eau qui ont entaillé le plateau du Hurepoix contribuent à la richesse du paysage. De l’autre côté de la route, au pied du coteau boisé, coule la Gloriette repérable à la bande d’aulnes qui la borde (sa ripisylve). Le long de la rivière, les prairies pâturées par des chevaux occupent les terres pentues et humides moins favorables à la grande culture. Ici, sur le coteau sableux où se dressent encore quelques vieux châtaigniers, les bandes boisées abritent de nombreux terriers de lapins, blaireaux et renards. À la belle saison, les prairies bien exposées, résonnent des chants des criquets et autres insectes inféodés aux pelouses sèches.

A hauteur de la RD988, longer celle-ci à droite, puis à 100 m, prendre le chemin à droite, à travers bois. Variante : Juste avant la route, prendre le sentier à droite qui rejoint à 200 m l’itinéraire principal. Un panneau indique qu’on chemine dans un espace naturel sensible, acquis par le département des Yvelines.

Après la descente, franchir le pont, au-dessus de l'ancien chemin de fer.


On arrive chemin du Pipeu, dont le nom provient du propriétaire d’un clos, ainsi surnommé au début du XXe siècle car portant toujours une pipe au coin de la bouche.

5 : Rejoindre à 300 m la rue du Vieux Pressoir.

La rue doit son nom à l’ancien pressoir qu’abritait la tour de Guette. Au pied de celle-ci, le déversoir en bois est encore visible.
Sur la droite, les trois bassins allongés qui datent du début du XIXe siècle ont peut-être été l'un des premiers lieux d'exploitation du cresson. Toutefois, la largeur et la forme des bassins caractériseraient plutôt une pièce d'eau d'agrément, liée au manoir de Guette situé en face. En amont, le marais abrite la très rare fougère des marais, protégée en Île-de-France.

  • Départ : Bullion, parking situé sur la RD132
  • Arrivée : Bullion, parking situé sur la RD132
  • Communes traversées : BULLION

Les 3 patrimoines à découvrir

  • Histoire

    Ancienne voie ferrée Paris-Chartres

    La construction de la voie ferrée Paris-Chartres par Gallardon débuta en 1907 et n’atteignit jamais Paris. Les travaux, plusieurs fois interrompus se poursuivirent avec lenteur pour aboutir à l’ouverture du tronçon Massy-Chartres en 1930. Cette ligne, doublant celle de Paris à Chartres par Rambouillet, décidée pour des raisons politiques, ne fut jamais rentable et cessa d’être exploitée en 1939. 23 ans de travaux pour à peine 9 ans de service ! Pour rejoindre la halte de Bonnelles-Bullion, il fallait 38 mn depuis Massy Palaiseau et 1h 20 depuis Chartres.

    A partir de 1931, Michelin utilisa la ligne pour effectuer des essais et des démonstrations de ces célèbres «michelines». Et à partir de 1965, le tronçon Gometz la Ville – Limours fut réaménagé pour permettre les essais de l’aérotrain conçu par Jean Bertin.

    Aujourd’hui, le tronçon de Gometz-le-Châtel à Bonnelles est aménagé en voie verte.

  • Géologie

    La butte d'Haumont

    Cette butte qui s'élève à 150 m est le dernier témoin d'un plateau qui fut érodé par les eaux de la Gloriette et de l'Aulne au quaternaire. Géologiquement, cette butte, fondée sur une formation d'argile verte, est surmontée d'une couche de sable de Fontainebleau elle-même coiffée d'argile à meulière.

    Le bois d’Haumont fait partie du massif forestier de Rambouillet, domaine de prédilection du cerf élaphe. En haut de la butte, dans la partie argileuse et souvent boueuse, on peut observer de nombreuses empreintes d’animaux. Sur les pentes sableuses, pousse le pin sylvestre reconnaissable à son écorce orangée dans sa partie supérieure.

  • Histoire

    Cour et Tour de la Guette

    Le manoir de Guette est une ancienne propriété seigneuriale où l’on rendait la justice. L’architecture de l’arche de la porte piétonne et du portail atteste le XVIe siècle. Quatre tours d’angle marquaient le domaine. La tour située au sud abritait un pressoir dont le déversoir en bois est encore visible sur le trottoir. Le toponyme « les vieilles vignes » dans le bois de Ronqueux laisse supposer que ce pressoir était destiné au raisin.

    L’ensemble a été profondément modifié au cour des siècles. La façade récemment restaurée du logis nord, avec son décor de fausses briques et de plâtre, date de la première moitié du 20ème siècle.

    L’implantation des habitations autour de cours communes est fréquente à Bullion : n° 107 à 111 rue de la Guette, cour des Abeilles, cour du Fournil… Les maisons y sont de type rural : rez-de chaussée à ouvertures irrégulières, surmonté d’un comble percé d’une lucarne. Anciennes demeures paysannes, elles abritaient animaux et humains sous le même toit. Les murs sont en pierre meulière et silex, traditionnellement recouverts d’un enduit à pierre vue, c’est-à-dire laissant juste affleurer la pierre ; certains comportent du grès, visible en particulier aux angles.


Météo


Profil altimétrique


Source

Parc naturel régional de la Vallée de Chevreusehttps://www.parc-naturel-chevreuse.fr/

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
2